Comment se motiver à travailler quand on a vraiment la flemme ?

Bonjour tout le monde ! En cette période critique d’approche des examens, bac ou tout ce que vous voulez qui implique de se bouger un minimum pour se préparer à ces dures épreuves, je vous propose mes petites astuces éprouvées en classe préparatoire pour se motiver quand on a VRAIMENT la flemme de faire quoi que ce soit.

Pas évident de trouver la motivation quand on a vraiment pas envie. Et pourtant arrive toujours un moment où on n’a plus le choix. Personnellement, la musique a un vrai impact sur mon état d’esprit et c’est donc toujours la première chose vers laquelle je me tourne quand j’ai besoin de me donner un peu d’énergie. Sur mon portable, mes musiques sont triées par humeur et je lance mes playlists en fonction de mes besoins. En l’occurrence, dans ce genre de situation, je fonce sur ma playlist « bonne humeur » ! D’ailleurs, dites-moi si ça vous intéresse que je vous partage les titres, si oui, je le ferai avec plaisir !

Une fois ma playlist lancée, il s’agit de commencer à faire quelque chose de simple mais qui va vous mettre dans l’ambiance de ce que vous avez à faire. Débarrassez votre bureau et préparez les affaires dont vous avez besoin par exemple. Vous pouvez aussi faire un acte court qui va vous faire plaisir. Et quand je dis court, je veux dire pas plus de cinq minutes ! Pas question de s’installer sur un jeu vidéo ou sur internet non plus parce, on les connait les cinq minutes à scroller sur facebook qui deviennent dix minutes, puis vingt minutes et puis, oups, ça fait déjà une heure et j’ai encore rien fait. Ici le but c’est de se mettre au boulot et d’arrêter de procrastiner, on est d’accord. Pour vous donner un exemple, moi j’aime bien me faire un thé et allumer une bougie. Le truc, c’est de choisir une activité qui prendra fin toute seule, sans que vous ayez besoin de vous mettre une limite. Comme ça, vous êtes fait un petit plaisir et vous avez mis votre cerveau dans une bonne disposition pour travailler.

Maintenant que vous êtes lancés, vous pouvez profiter de votre musique énergique pour faire les tâches qui vous demandent peu de concentration mais un peu de temps, comme trier vos cours, remettre de l’ordre dans vos fiches de révisions, faire votre planning de travail ou votre to-do list… Vous verrez que généralement, arrivé à cette étape, vous êtes déjà bien plus motivés à bosser que lorsque vous vous traîniez un quart d’heure plus tôt. Lorsque vous avez terminé, c’est le moment de commencer quelque chose de plus… significatif.

Mon astuce perso, c’est de lancer de la musique plus calme, souvent de l’instrumental ou quelque chose de très doux. Le mieux, je l’ai découvert récemment, c’est carrément de mettre un album complet. L’intérêt, c’est qu’un album a généralement une unité dans ses musiques et donc ne vous perturbera pas outre-mesure à chaque changement de morceau, et en plus, ça a une durée bien déterminée. Psychologiquement, ça vous permet de vous dire « mon album dure 1h15, donc je bosse pendant 1h15 et quand la musique s’arrête, j’arrête aussi ». C’est plus encourageant de se fixer une durée de travail bien claire sans avoir besoin de vérifier l’heure régulièrement puisque la musique s’en charge pour vous. Pour moi, cet album c’est celui de Sufjan Stevens, Carrie and Lowell qu’un ami m’a offert pour mon anniversaire. Au moment où je le lance, c’est l’occasion de se lancer sur une dissertation, mes fiches de révisions ou un exposé !

Un autre conseil que je peux vous donner, c’est de vous concentrer une tâche à la fois. Eviter de papillonner au maximum. Vous vous sentirez certainement plus efficace et vous aurez une meilleure idée de ce que vous avez déjà fait et de ce qu’il vous reste à faire si vous boucler au moins le brouillon de votre DM de maths avant de passer à vos révisions d’histoire que si vous vous attaquez à tout azimut. Si faire votre commentaire de texte d’une seule traite vous semble trop dur, divisez-le en « sous-activités » – par exemple, analyser le texte, faire un plan, rédiger l’intro… – notez- les noir sur blanc et assurez-vous de ne pas passer à autre chose en plein milieu d’une « sous-activité ». Sans compter que pouvoir cocher une tâche comme faite apporte un grand sentiment de satisfaction.

En parlant de tâche à cocher, il est aussi très important de bien se connaître et de ne pas être trop ambitieux sous peine de se décourager. Si votre liste vous semble insurmontable, c’est probablement parce que vous vous êtes assigné trop de choses à faire d’un coup. C’est pour ça qu’il est important de ne pas faire les choses à la dernière minute et de prendre de l’avance. Alors, oui, je vous entends vous qui pensez que « je suis efficace que sous la pression de la deadline etc. etc. »… C’est faux. C’est faux et je le sais parce que j’étais pareille avant que la prépa me force à m’organiser – la marmotte que je suis a été traumatisée par une nuit blanche passée le nez sur une dissert de philo à rendre pour le lendemain – et pour avoir essayé les deux, je vous garantis qu’on s’en sort bien mieux en s’organisant et que l’excuse de la deadline qui nous rend plus performant est surtout un truc qu’on se raconte à soi-même pour ne pas trop culpabiliser de procrastiner.

Finalement, mon conseil ultime pour savoir mieux se motiver à travailler quand on a la flemme se fait sur le long terme. Après avoir testé pas mal de méthodes, celle qui marche le mieux pour moi, ça a été de me créer une routine pour étudier. De cette façon, même quand j’ai la flemme, juste le fait de me faire un thé, d’allumer ma bougie et de remettre la même musique pour étudier conditionne mon cerveau au fait que, allez, c’est l’heure au boulot ! et plus mon cerveau associe ce goût, cette odeur et ce son au travail, moins c’est pénible de s’y mettre puisqu’il passe dans le bon mode presque automatiquement.

Voilà, c’était mes petites astuces du jour ! J’espère qu’elles vous auront aidé à vous motiver, au moins un peu, et maintenant, au boulot ! ;). Si vous avez d’autres astuces à me conseiller, n’hésitez pas à laisser un p’tit com !

Publicité

2 commentaires sur “Comment se motiver à travailler quand on a vraiment la flemme ?

  1. Article très pertinent ! Le truc de se faire un petit plaisir de 5 minutes avant de commencer c’est pas mal du tout parce que ça te force à te bouger, et comme c’est un plaisir, bah c’est plus motivant. Et comme on a déjà commencé à se remuer, autant de se lancer dans le boulot. Maintenant il faut le trouver ce plaisir #n’apasdebougiemeh
    Sinon … BALANCE LES MUSIQUES selon les playlists, ça m’intéresse :p
    la bise <3<3<3

    J’aime

    1. Ah ah ! Ravie que l’article t’ait plu ! Pour ce qui est de trouver le petit plaisir en question, c’est selon chacun mais ça peut être faire quelques étirements si tu aimes le sport, méditer, faire un origami… Je suis sûre que tu vas trouver !
      Et pour les musiques, je note ! Ca sera sûrement un sujet pour un prochain article 😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s